Belmondo "fou de rage" d'être "privé" de sa fille .

Publié le par Cyril

"Triste et furieux", telle est la manière dont Jean-Paul Belmondo qualifie son état d'esprit, dans le magazine Paris Match de jeudi, en réaction à l'absence de sa fille Stella, en Provence, dans la villa où il comptait l'accueillir, en présence de sa compagne Barbara Gandolfi En effet, alarmée par les démêlés judiciaires de cette dernière avec la police belge, son ex-épouse Natty s'est opposée au séjour de deux semaines de l'enfant, près de Saint-Paul-de-Vence.
 
Arguant du fait que l'"implication" de Barbara Gandolfi "dans des affaires extrêmement délicates met en péril la sécurité de Stella", la mère de la fillette refuse que cette dernière soit "en vacances aux côtés de cette personne qui est depuis peu l'objet d'un scandale". "Je me faisais une joie de passer deux semaines avec Stella", explique Jean-Paul Belmondo, "fou de rage" que Natty "se serve de ce prétexte" pour l'"empêcher" de voir sa fille.
 
"Je n'accepte pas qu'on me prive d'elle ainsi, ni qu'on la prive ainsi de moi", confie l'acteur, sous le "choc" de la nouvelle : "Je n'ai pas l'intention de me laisser faire", s'insurge-t-il, bien "décidé" à "porter plainte pour non-présentation d'enfant". "Barbara a mon respect et mon amour", conclut Jean-Paul Belmondo qui lui réitère toute sa "confiance".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article