exclue du Salon du cheval

Publié le par Cyril

La Fondation Brigitte Bardot a dénoncé, samedi,  son "exclusion" du Salon du cheval de Paris, qui a ouvert ses portes samedi, affirmant ne pas avoir obtenu de stand d'exposant et s'estimant "privée de sa liberté d'expression". Le 23 novembre, le Centre national des expositions et concours agricoles (Ceneca), organisateur du Salon, a informé la Fondation "qu'elle n'était pas la  bienvenue", a affirmé celle-ci dans un communiqué.
 
"Cette exclusion n'est ni plus ni moins qu'une réelle atteinte à notre liberté d'expression et à notre devoir d'information", a ajouté la Fondation, en  soulignant avoir lancé, depuis plusieurs mois, une campagne d'informations "contre l'hippophagie" ou consommation de viande chevaline. La Fondation Brigitte Bardot "a déjà exposé" à trois reprises au Salon du Cheval et "sans aucun incident", a-t-elle rappelé.
 
Les organisateurs du Salon ont déclaré que "le Salon du Cheval ne doit pas être le théâtre d'affrontements, ni une tribune de  revendications". "Ce n'est pas un lieu pour développer un point de vue sur l'hippophagie", ont-ils ajouté, affirmant avoir demandé aux éleveurs de ne pas "mettre l'accent sur l'hippophagie".
 
Le Salon du cheval de Paris, dont c'est la 36e édition, a ouvert ses portes, samedi, au parc des expositions de la Porte de Versailles. Durant neuf jours, la  manifestation, qui présente cette année 450 exposants français et étrangers, devrait accueillir plus de 180.000 visiteurs, selon les organisateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article